ASF en République centrafricaine

Localisation : Bangui, Bouar, Berberatie, Nola et Bambari Premier projet d’ASF en RCA : 2015 Équipe : 13 collaborateur.rice.s Contact : vodent@asf.be – Téléphone +236 72 88 98 97

Contexte

Les nombreuses crises politico-militaires qui ont frappé la République centrafricaine (RCA) depuis des décennies y ont compromis la construction d’un Etat de droit. La justice, perçue comme arbitraire et non indépendante par une majorité de la population, fait face à d’immenses défis.

Concentré presque exclusivement dans la capitale Bangui, le personnel judiciaire est insuffisant pour couvrir les 3 cours d’appels et les 24 tribunaux du pays. Sur la centaine d’avocats inscrits au tableau, un seul est basé hors de la capitale. La qualité de la formation des acteurs juridiques fait par ailleurs défaut.

Les besoins du pays dans le secteur de la justice sont donc énormes, tant du côté de l’offre que de la demande de justice, notamment :

  • Du côté des justiciables : manque de connaissance des droits et procédures, éloignement géographique, manque de moyens financiers, incompréhension du rôle des acteurs de la justice, manque de confiance et réticence (religieuse, culturelle, sociale) à faire appel à la justice formelle, etc.
  • Du côté de l’offre de services : manque de volonté politique, problème d’articulation entre le système de justice formelle et informelle, insuffisance des ressources humaines, financières et matérielles, manque de formation/supervision des acteurs institutionnels, insuffisance de la couverture géographique, non-conformité, inexistence et inadéquation du cadre normatif, corruption, manque de synergie entre les acteurs.

Stratégie d’intervention

ASF met en avant une approche holistique de l’accès à la justice en appuyant les acteurs de proximité de la justice (chefs de quartiers, coutumiers, religieux) et en renforçant les capacités des acteurs-clé de l’aide légale (barreau et organisations de la société civile).

Projets

Actualités

juillet 11, 2024

Justice ExPEErience : quoi de neuf ?

En 2021, ASF lançait le réseau et le plateforme pour la promotion des droits humains ‘Justice ExPEERience’. Le réseau réunit aujourd’hui plus de 800 membres qui travaillent dans les domaines de la défense des droits humains, de l’accès à la justice et de la lutte pour la justice sociale dans une cinquantaine de pays. Justice ExPEERience dispose d’une plateforme digitale sur laquelle ses membres (des juristes, des membres d’organisations de la société civile, des chercheur‧e‧s, des activistes, etc.) peuvent se réunir et échanger au sein de communautés de pratique et d’espaces de travail collaboratifs. La plateforme digitale est multilingue et sécurisée, ses membres peuvent y partager de l’information, enrichir leurs connaissances et collaborer sur des bibliothèques de documents partagés dans des espaces numériques de travail publics ou privés.

Communautés de pratique | Justice ExPEERience | Afrique de l’Est | Belgique | Congo (République démocratique du) | Kenya | Maroc | Ouganda | Région Euro-Méditérranée | République centrafricaine (la) | Tanzanie, République-Unie de | Tunisie

juillet 1, 2024

Le dernier rapport annuel d’ASF est disponible !

ASF vient juste de publier son rapport annuel 2023. L’organisation y évoque les nombreux défis auxquels elle fait face à l’heure de la montée des autoritarismes et de la remise en cause du principe des droits humains et de l’État de droit partout à travers le monde. Face à ces défis, ASF s’adapte, adapte ses approches pour continuer à implémenter une action impactante et durable en faveur des droits humains.

Soutenir ASF | Afrique de l’Est | Belgique | Burundi | Congo (République démocratique du) | Kenya | Maroc | Niger (la) | Ouganda | Région Euro-Méditérranée | République centrafricaine (la) | Tanzanie, République-Unie de | Tunisie

janvier 24, 2024

Défense de la défense : L’avocat‧e face au péril répressif

Poursuites judiciaires, harcèlement, intimidation, privation de liberté, et parfois, atteinte directe à l’intégrité physique. Partout à travers le monde, des avocat‧e‧s travaillant en faveur droits humains, de la société civile ou des populations en situation de vulnérabilité subissent menaces et agressions simplement parce qu’il‧elle‧s exercent leur profession. C’est le triste constat que nous faisons avec nos partenaires partout où nous intervenons. Nos équipes font l’état d’attaques répétées et en augmentation contre les avocat‧e‧s, et plus globalement contre les défenseur‧e‧s des droits humains, dans un contexte global d’érosion de l’État de droit, de rétrécissement de l’espace civique et d’hypertrophie du pouvoir exécutif au détriment des appareils législatifs et judiciaires.

Défenseur.e.s des droits humains | Belgique | Congo (République démocratique du) | Kenya | Maroc | Niger (la) | Ouganda | République centrafricaine (la) | Tanzanie, République-Unie de | Tunisie

Publications

octobre 5, 2023

(Anglais) Rapport Justice ExPEERience 2021-2023

Justice ExPEERience | Belgique | Congo (République démocratique du) | Kenya | Maroc | Niger (la) | Ouganda | République centrafricaine (la) | Tanzanie, République-Unie de | Tunisie | Éude-Rapport

octobre 5, 2023

Rapport Justice ExPEERience 2021-2023

Justice ExPEERience | Belgique | Burundi | Congo (République démocratique du) | Kenya | Maroc | Niger (la) | Ouganda | République centrafricaine (la) | Tanzanie, République-Unie de | Tunisie | Éude-Rapport

octobre 5, 2023

Rapport Justice ExPEERience 2021-2023

Justice ExPEERience | Belgique | Burundi | Congo (République démocratique du) | Kenya | Maroc | Niger (la) | Ouganda | République centrafricaine (la) | Tanzanie, République-Unie de | Tunisie | Éude-Rapport